Accueil Actualités |  Calvados : une politique...
Cheval monté et tapis de selle

Calvados : une politique sportive affirmée

Aurélien Richard, chef de service Sport et Vie Associative à la direction Éducation Jeunesse Sport, Citoyenneté du Calvados revient sur l’engagement du Département dans le sport et notamment son implication à l’occasion des Équidays.

lundi 05 juillet 2021

Les Équidays représentent un événement important en cette année de reprise d’événements. Nous avons travaillé en concertation avec Lucille Roussel, déléguée départementale de la filière équine et Marie Auzance. Elles ont réussi à mettre en place une programmation très diversifiée et de grande qualité. Lors de la dernière édition nous avions emmenés des jeunes espoirs au château de Bénouville et nous avions également fait une action à l’hippodrome de Lisieux autour de l’attelage sportif. En 2021, nous avons décidé de mettre en place le « Challenge Équidays » qui invite les cavaliers amateurs à se défier sur des épreuves de saut d'obstacles. Après deux épreuves qualificatives, les 3 et 17 octobre, au Pôle International du Cheval Longines Deauville puis au Haras de la Vallée à Notre-Dame-d’Estrées, les meilleurs cavaliers disputeront, le 24 octobre, la finale du Challenge, à la Société Hippique Urbaine de Caen (SHUC). En ce qui concerne la filière équine, nous soutenons le Comité Départemental d’Équitation pour soutenir le maillage de concours départementaux mais aussi l’organisation de grands événements internationaux en saut d’obstacles, dressage et para-dressage. Nous cherchons aussi à développer l’équitation au collège et nous soutenons les sections sportives de notre territoire.
D’une façon plus globale, le sport représente un budget global de 7,3 millions d’euros. La politique sportive du Calvados se décline historiquement autour de trois axes : le sport scolaire, le sport pour tous et le sport de haut niveau. Au-delà de ces trois axes, cette politique s’oriente transversalement vers les trois grandes missions de notre collectivité, à savoir la solidarité sociale, la solidarité territoriale et l’attractivité du territoire.
Le soutien à la filière équine est d’ailleurs un des trois vecteurs de notre travail sur l’attractivité du territoire, au même titre que les sports de nature et le nautisme, des domaines où la dimension sportive participe fortement au dynamisme du territoire, en représentant un enjeu d’attractivité majeur. »