Accueil Actualités |  Deauville en grand...
Plage de Deauville avec ses parasols

Deauville en grand écran

Après Caen, Bayeux, Vire, Falaise et Lisieux, le village des Équidays terminera son tour du Calvados le jeudi 28 octobre aux Lais de mer, près des planches à Deauville. Tous les amoureux du cheval auront une fois encore l’occasion de s’initier à l’équitation, de se laisser guider en calèche ou encore de découvrir les différents métiers de la filière équine, avant, en fin de journée, de suivre à travers les rues de la ville une grande parade (voltige, échassiers, jongleurs, danseurs, artistes équestres etc.). L’occasion aussi de découvrir ou redécouvrir Deauville et toutes ses richesses patrimoniales, architecturales, culturelles et bien évidemment son amour pour l’univers du cheval.

mardi 12 octobre 2021

La promenade des Planches

C’est une carte postale. Une image partagée par tous ceux qui un jour empruntent cette promenade en bord de mer. Les planches de Deauville font non seulement partie du patrimoine régional normand mais sont aussi une part de l’identité française. Les parcourir, c’est vivre un petit moment d’histoire. Créées en 1923 par l’architecte Charles Adda, deux ans après la mise en place des mythiques cabines de plage, les planches permettaient alors aux femmes de profiter de la promenade sans abîmer leur robe dans le sable. Désormais longue de 643 mètres (444 mètres à l’origine) et composée en lattes d’azobé, bois venu des forêts équatoriales, la promenade des Planches a été parcourue par de nombreuses personnalités. Même la reine d’Angleterre Elisabeth II a profité de l’endroit… en Rolls-Royce, privilège royal. Depuis 1989, à l’initiative de la madame la maire Anne d’Ornano, les 450 cabines de bain portent le nom de stars venues à Deauville pour le festival du cinéma américain.   

Les Franciscaines

La balade se poursuit à quelques pas du front de mer. Érigé au XIXe siècle, le bâtiment des Franciscaines réunit un musée, un auditorium, une médiathèque, des salles d’exposition et des espaces articulés autour des thèmes chers à Deauville. À travers ses expositions, ses spectacles, il est avant tout un lieu de partage et de rencontres entre différentes formes artistiques où se côtoient musique, littérature, peinture, poésie, photographie, chanson, cinéma ou encore créations numériques.

Le Parc des Enclos Calouste Gulbenkian

Situé à quelques minutes du centre de Deauville sur la commune de Bénerville-sur-Mer, le Parc des Enclos Calouste Gulbenkian est un lieu exceptionnel de 33 hectares. À son origine, Calouste Gulbenkian. En 1937, cet homme d’affaires acquit le parc des Enclos, hôtel entouré d’un grand parc, pour y réaliser le jardin dont il rêvait depuis une visite aux jardins du Retiro, en Espagne, près de Malaga. L'architecte paysagiste Achille Duchêne fut chargé de cette création. Il mêla à la fois le style classique des jardins à la française avec des parterres disposés géométriquement, celui, plus naturel, des jardins à l’anglaise et le style italien avec ses ifs taillés en pointe et ses balustrades. Lors de ses passages à Deauville, Calouste Gulbenkian s’y installait sur un fauteuil de toile et contemplait les vieux arbres, respirait le parfum des arbustes et des parterres en fleurs. Donné à la ville de Deauville en 1973 par la fondation Gulbenkian, le parc est une invitation au ressourcement, à la contemplation et à la méditation.

Terre de cheval par excellence

Entourée de quelques-uns des plus prestigieux haras où sont nés de nombreux champions des courses hippiques ou des terrains de concours, Deauville est la terre du cheval par excellence. Avec ses deux hippodromes, elle est un lieu de rendez-vous de tous les passionnés de courses. Surnommé « l’hippodrome des 4 saisons », la piste de Deauville-La Touques accueille 42 journées de courses tout au long de l’année. Les meilleurs pur-sang s’y retrouvent et s’y affrontent, notamment au mois d’août à l’occasion du très renommé Meeting de Deauville. Les prix Rothschild, Maurice de Gheest, Jacques Le Marois, Morny, Jean Romanet et, en fin de saison estivale, le Grand Prix de Deauville, sont des rendez-vous majeurs du calendrier de plat.
Du plat, mais aussi de l’obstacle (haies et steeple-chase) et du trot sur l'hippodrome de Deauville-Clairefontaine, à Tourgéville. Près de 70 000 spectateurs s’y rendent chaque année entre mi-juin et fin octobre pour assister à l’une des 20 journées de courses. Le Grand steeple-chase de la Ville de Deauville, la Grande course de Haies-Guillaume d’Ornano et le Grand Prix de Clairefontaine en sont les trois événements emblématiques.

Le Pôle International du Cheval (PIC) Longines de Deauville

Les amateurs de sports équestres se retrouvent eux au Pôle International du Cheval (PIC) Longines de Deauville, situé sur la commune de Saint-Arnoult. L’année y est rythmée par les grands événements internationaux en saut d’obstacles, dressage, avec notamment le CPEDI, plus grand rendez-vous français de para-dressage, et de nombreuses autres disciplines. Mais plus qu’un lieu de concours, le Pôle est avant tout un lieu de vie autour de l’amour du cheval, un lieu où l’on peut aussi venir apprendre à monter (à cheval ou à poney), assister à des spectacles ou encore effectuer des stages. Avant de partir, au petit matin, au grand galop sur la longue plage de Deauville.