Accueil Actualités |  La richesse des...
Trois étudiants devant un squelette d'animal. /© ESAO

La richesse des métiers du cheval

De nombreux collégiens, lycéens et même étudiants rêvent d’associer leur passion du cheval à leur futur métier. Quels que soient les domaines, dans les sports équestres, le tourisme, les courses ou encore dans de nombreuses autres activités liées à la filière équine, les possibilités sont multiples et surtout très variées. Les Équidays, du 23 au 28 octobre prochains, seront une belle occasion de s’informer et de mieux connaître la réalité de ces professions proches de l’univers cheval qui fascinent tant. Présent tout au long de l’événement, Équi-ressources proposera notamment plusieurs ateliers pour mieux appréhender et découvrir les différentes formations proposées aux jeunes et leur donner un maximum d’informations sur la réalité de ces multiples métiers.

jeudi 23 septembre 2021

Plus tard, je veux faire un métier avec les chevaux. »

La phrase est bien connue de nombreux parents. Fascinés et passionnés par les chevaux, de nombreux enfants et adolescents projettent volontiers leur future vie professionnelle dans cet univers. Si certaines vocations s’évaporent parfois au fil des années, ils sont encore nombreux à vouloir un jour exercer à proximité de leur animal préféré. Pas toujours facile pourtant de bien s’orienter et de trouver les réponses aux nombreuses questions induites par cet espoir.

Logo équi-ressources

Créé en 2007 à la demande des professionnels de la filière équine, Équi-ressources est un service gratuit proposé et porté par l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), le pôle Hippolia (voir par ailleurs), la Région Normandie, le Conseil des Chevaux de Normandie et Pôle emploi. Il est un des outils au service de tous les secteurs de la filière équine (course, élevage, sport et loisirs) mais aussi au service de tous les métiers en lien direct ou indirect avec le cheval. Mettre en lien des candidats et des employeurs et informer les personnes en recherche d’information sur les métiers de la filière cheval constituent ses principales missions. En parallèle, l’Observatoire des métiers, de l’emploi et des formations « filière équine » (OMEFFE), créé en 2010 au sein d’Équi-ressources, est un instrument de gestion prévisionnelle des emplois et des formations. Il répond au besoin des acteurs de la filière équine de disposer d’un instrument de veille et d’analyse du marché de l’emploi, notamment pour appuyer leurs politiques en matière de formation.

Montrer toute la diversité des métiers de la filière cheval

Logique donc de retrouver Équi-ressources à l’occasion des Équidays. « Nous serons présents tout au long de l’événement, confirme Tiphaine Drouot, responsable d'Équi-ressources. Notre objectif est de montrer toute la diversité des métiers de la filière cheval. Nous serons accompagnés d’organismes de formation autour par exemple la maréchalerie ou de la sellerie. Nous irons à la rencontre du grand public, avec différents outils comme des caméras de réalité virtuelle, des jeux de rôle, etc. »

De moins en moins de candidats aux métiers du cheval

Une présence essentielle. Parmi les priorités du Département, la formation autour des métiers du cheval se heurte en effet à un problème conjoncturel. « Malheureusement, alors que le cheval attire beaucoup de monde comme le montre le nombre de pratiquants, nous avons de moins en moins de candidats à ces métiers, regrette Tiphaine Drouot. Or, à l’inverse, nous avons de plus en plus d’offres. Certes ce sont des métiers difficiles, mais contrairement à ce que beaucoup pensent, les métiers du cheval ne se limitent pas à enseignant d’éducation, groom ou lad, ou encore maréchal-ferrant. Nous avons répertorié près d’une soixantaine de métiers. Certains d’ailleurs ne sont pas forcément au contact direct des chevaux mais permettent de rester au cœur de la filière. On peut citer les journalistes par exemple, les chargés de projet, les organisateurs d’événements etc. Le panel est très large. Sans oublier que les possibilités de reconversion sont nombreuses. Les passerelles existent et il est toujours possible d’évoluer au sein même de la filière. Afin de communiquer autour de notre univers, nous allons d’ailleurs lancer une campagne en octobre, un peu sur le modèle de celles effectuées par l’armée dans leur objectif de recrutement autour du thème rejoignez-nous. »

Des circuits de découverte des différents métiers

Terre de cheval par excellence, le Calvados est un axe privilégié pour conduire au mieux cette volonté d’information. « En Normandie, nous sommes accompagnés par la Région qui nous permet d’intervenir régulièrement, notamment dans les collèges et les lycées avec une conseillère emploi-formation spécialement dédiée à cette mission. Dans le Calvados, nous organisons régulièrement des opérations à l’hippodrome de Caen ou au Pôle International du Cheval de Deauville. Il s’agit de circuits de découverte des différents métiers. Cela permet au grand public de rencontrer un groom, un responsable d’écurie, un entraîneur, etc. Cela offre un bon moment d’échange. »

Informer, former, recruter mais pas à n’importe quel prix

« Il ne faut pas briser le rêve d’un·e jeune, mais il ne faut pas non plus lui en vendre un autre, prévient Tiphaine Drouot. Ce n’est pas parce qu’on monte une fois par semaine en club, que l’on va devenir Pénélope Leprévost. C’est un peu plus compliqué que ça. Ce sont des métiers qui demandent une vraie expertise. Les jeunes doivent être bien renseignés et bien conseillés. Équi-ressources peut les aider. Alors s’il y a un message à faire passer, c’est appelez-nous. » Ou encore plus simple, venez les rencontrer à l’occasion des Équidays.

Hippolia au service de vos projets

Basé à Colombelles, à quelques kilomètres seulement à l’est de Caen, le pôle Hippolia regroupe un réseau de plus de 150 membres sur l’ensemble du territoire français. Une de ses missions consiste à accompagner les projets. Hippolia appuie ainsi l’émergence d’idées et propose à ses membres un accompagnement individualisé et personnalisé en toute confidentialité (analyse du projet, données marchés, recherche de partenaires, recherche de financement, appui à la levée de fonds, conseils en business développement, appui à la promotion). L’animation du réseau (événements aux formats variés pour développer les réseaux et favoriser les échanges), l’intelligence économique et la promotion constituent ses autres missions.